Show simple item record

LE TEXTE ÈZILIPHONIQUE: ‘PENSER LA VOIX’ DANS LA FICTION DE ROMANCIÈRES HAÏTIENNES CONTEMPORAINES: LA DANSE SUR LE VOLCAN DE MARIE VIEUX-CHAUVET, LE LIVRE D’EMMA DE MARIE-CÉLIE AGNANT ET FADO DE KETTLY MARS

dc.contributor.advisorOrlando, Valérie Ken_US
dc.contributor.advisorParisot, Yolaineen_US
dc.contributor.authorJOSEPH MASSENA, Caeen_US
dc.date.accessioned2019-06-21T05:35:31Z
dc.date.available2019-06-21T05:35:31Z
dc.date.issued2019en_US
dc.identifierhttps://doi.org/10.13016/mjzr-qqhj
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/1903/22112
dc.description.abstractCette dissertation examine les romans de trois auteures haïtiennes contemporaines : La Danse sur le volcan de Marie Vieux-Chauvet, Le Livre d’Emma de Marie-Célie Agnant et Fado de Kettly Mars. Dans chacun des romans assemblés dans ce corpus, ma recherche révèle que la narration est organisée autour d’un processus vocal spécifique associé à la métamorphose mystérieuse de la protagoniste principale. Au travers d’une approche critique de la voix, j’envisage ces métamorphoses provoquées par des processus vocaux comme des métamorphoses vocales. En appliquant une grille théorique issue de l’épistémologie vodou, de la critique littéraire et des études sur la voix, je fais l’hypothèse que ces métamorphoses vocales sont une forme de mobilisation narrative des spécificités vocales de la divinité vodou Ezili. Je conceptualise donc les textes de ce corpus comme des textes èziliphoniques. Je forme l’adjectif èziliphonique à partir de la conjonction du nom propre Ezili et du mot « phonique » qui fait référence à la voix ou au son de la parole. Je fais l’hypothèse qu’en mettant l’accent sur la voix et la vocalité comme centrales dans la subjectivité des femmes diasporiques au sein de leurs textes èziliphoniques, les auteures développent des modalités centrées sur la voix et croisées à leurs expériences genrées qui leur permettent de questionner, subvertir et transgresser les compréhensions restreintes de l’humain au sein de leurs contre-récits.en_US
dc.language.isofren_US
dc.titleLE TEXTE ÈZILIPHONIQUE: ‘PENSER LA VOIX’ DANS LA FICTION DE ROMANCIÈRES HAÏTIENNES CONTEMPORAINES: LA DANSE SUR LE VOLCAN DE MARIE VIEUX-CHAUVET, LE LIVRE D’EMMA DE MARIE-CÉLIE AGNANT ET FADO DE KETTLY MARSen_US
dc.typeDissertationen_US
dc.contributor.publisherDigital Repository at the University of Marylanden_US
dc.contributor.publisherUniversity of Maryland (College Park, Md.)en_US
dc.contributor.departmentFrench Language and Literatureen_US
dc.subject.pqcontrolledFrench literatureen_US
dc.subject.pqcontrolledWomen's studiesen_US
dc.subject.pqcontrolledAfrican American studiesen_US
dc.subject.pquncontrolledEzilien_US
dc.subject.pquncontrolledfemmes haitiennesen_US
dc.subject.pquncontrolledHaitian womenen_US
dc.subject.pquncontrolledvoiceen_US
dc.subject.pquncontrolledvoixen_US


Files in this item

Thumbnail

This item appears in the following Collection(s)

Show simple item record